[Presse - 20 minutes] La SNCF attaque les mags de tags
Date: 25 décembre 2003 à 03h14
Sujet: Articles parus dans la presse


Page après page, des photos de graffitis du monde entier. Des signatures posées sous des ponts, sur des murs ou des wagons de train. La SNCF vient d’assigner en justice trois magazines français spécialisés dans le graff pour avoir reproduit des images montrant ses rames ainsi taguées. Des « inscriptions sauvages » qui lui causent un « préjudice considérable », estime la société. Une première audience aura lieu le 23 janvier prochain devant le tribunal de commerce de Paris.


Graff It, Mix Grill et Graff Bombz, trois revues spécialisées, sont accusées d’avoir « reproduit en abondance des tags peints sur le matériel roulant de la SNCF ». Le transporteur estime que ces publications sont « de nature à inciter d’autres tagueurs » et « portent atteinte à l’image de rigueur et de propreté » de la compagnie. « Tout le monde peut voir ses wagons, se défend Eric Fournet, directeur de Graff Bombz. C’est comme si les agences de presse ne pouvaient plus diffuser des clichés d’accidents ferroviaires car cela nuirait à l’image de la SNCF. » Eric Fournet affirme que les photos de trains tagués ont représenté 1,5 % de la surface de sa revue en 2002 et 0 % en 2003. « Et tous les wagons n’appartiennent pas à la SNCF », précise-t-il.
Dans le même temps, le transporteur a également attaqué, pour les mêmes motifs, Polymex International, un fournisseur de bombes de peinture, qui aurait fait figurer des photos de trains tagués sur l’un de ses dépliants.





Cet article provient de Brigades AntiPub
http://www.bap.propagande.org

L'URL de cet article est:
http://www.bap.propagande.org/modules.php?name=News&file=article&sid=70