QUEL RAPPORT ENTRE AUTOMEDICATION ET PUBLICITE ?
Date: 04 décembre 2003 à 11h16
Sujet: Reflexions sur la lutte


C'est a cette question que répond cette dépêche lue sur "Libé"...

Titre : AUTOMEDOCS EN STOCK

Rhume, toux, maux de gorge, maux de tête, troubles digestifs... Face à ces symptômes, fréquents, les Français jouent volontiers au docteur en s'autoprescrivant des médicaments. Le poids de l'automédication reste cependant modeste en termes économiques. ...

En 2002, sur un marché total de 23,4 milliards d'euros de médicaments vendus en pharmacie, la part des produits d'«automédication pure» n'était que d'1,5 milliard (6,4 %), a indiqué mardi l'économiste de la santé Claude Le Pen, au cours d'une table ronde (1) au titre volontairement provocateur : «Le médicament d'automédication ne rend-il donc aucun service ?»

Mais au fait, qu'est-ce que les produits d'automédication ? Il existe deux types de médicaments, tous soumis à une autorisation de mise sur le marché : les listés (pour lesquels une ordonnance est obligatoire, type antibiotique) et les autres, dits «hors liste», pouvant être achetés directement en pharmacie. Ces derniers se divisent en deux catégories : les produits semi-éthiques qui, tels le paracétamol et l'aspirine, sont remboursables lorsqu'ils sont prescrits par le médecin ; et ceux d'«automédication pure», jamais remboursés. En pratique, 90 % des produits semi-éthiques sont prescrits par un médecin, et donc remboursés.

Les produits d'automédication ont deux autres caractéristiques : ils sont les seuls à être vendus à prix «libre», et à pouvoir faire l'objet d'une publicité grand public. Pour autant, selon Claude Le Pen, automédication ne veut pas dire sans effet thérapeutique. Exemple : les produits de sevrage tabagique, qui sont au moins deux fois plus efficaces que le placebo, et rendent, selon la classification de la commission de transparence, un «service médical» très important. Et, bien sûr, tous les produits antirhume, fièvre ou mal de gorge dont l'efficacité n'est plus à prouver.

(1) Organisée par l'Afipa (Association française de l'industrie pharmaceutique pour une automédication responsable


D'ou il ressort que l'"Association française de l'industrie pharmaceutique pour une automédication responsable" (vaste programme!!!)
n'hésite pas à compter sur la publicité pour augmenter a court terme et à peu de frais ses profits...au détriment de la santé publique, n'hésitant pas à promouvoir de façon insidieuse -on sait les dangers qu'elle représente -l'automédication qui est déjà une fâcheuse habitude dans notre pays !

Et tout ça uniquement grâce à la pub...
Finie la visite au toubib qui délivre une ordonnance!!!
Y aura plus qu'à obéir à la pub qui va nous dire ce qu'on doit prendre pour se soigner...


Souce : http://www.liberation.fr/page.php?Article=162201&AG

(Dépêche sur le site de Libération)


















Cet article provient de Brigades AntiPub
http://www.bap.propagande.org

L'URL de cet article est:
http://www.bap.propagande.org/modules.php?name=News&file=article&sid=46