Antipub : la justice ne suit pas la RATP
Date: 02 mai 2004 à 19h57
Sujet: Articles parus dans la presse


Article paru dans Libé, page Medias, avec une belle photo en prime

Seuls 9 des 62 militants assignés ont été condamnés, hier, à verser des dommages-intérêts.
Par Guillaume ROLLIN jeudi 29 avril 2004 (Liberation - 06:00)
Un jugement en demi-teinte. Hier, le tribunal de grande instance de Paris a condamné neuf militants antipub à verser de 400 à 2 000 euros chacun à la RATP pour dégradation d'affiches publicitaires dans le métro parisien. Soit 12 800 euros au total, au lieu des 922 000 réclamés à 62 barbouilleurs interpellés en automne, lors d'opérations commandos menées à coups de pinceau et de marqueur dans les couloirs du métro.

A l'énoncé du jugement, les deux camps ont affiché des mines réjouies. «Une décision excellente», a commenté Agnès Peeters, avocate d'une cinquantaine d'assignés. Pour Alexandre Faro, dont trois clients ont été condamnés, «la victoire est incontestable : le jugement est minimal puisque le tribunal n'a condamné que les personnes qui avaient reconnu les faits».



Déboutée. Lors de l'audience du 10 mars, la plupart des 62 assignés avaient nié et dénoncé le caractère arbitraire des assignations. La RATP a été déboutée de ses demandes les concernant, les juges considérant que les procès-verbaux de police et d'agents de la RATP ne constituaient pas des preuves suffisantes. La RATP et sa régie publicitaire, Métrobus, n'ont pas eu totalement gain de cause, mais leur avocat, Jacques-Henri Kohn, a salué cette «condamnation de principe. C'est une victoire puisque la justice a condamné ceux qui ont dégradé et l'ont reconnu. La décision du tribunal montre que, quelle que soit la cause défendue par ces militants, personne n'a le droit de se faire justice soi-même».

La RATP s'est pourtant, elle aussi, vu condamner par les juges : elle devra verser 400 euros de frais d'avocats à l'un des interpellés, un lycéen arrêté par erreur et qui s'était plaint de la brutalité d'un agent du métro.

Les antipub crient victoire, mais reste quand même pour neuf d'entre eux à dénicher la «bagatelle» de 12 800 euros réclamés par la justice, sans compter les frais d'avocats (500 euros chacun). La plupart d'entre eux ne sont pas solvables. Et un éventuel recours en appel n'y changera rien, le tribunal ayant ordonné l'exécution provisoire du jugement. «Il va falloir être solidaires pour récolter des fonds, mais on ne va pas s'arrêter pour autant de casser de la pub, affirme l'un des 62 assignés. Au contraire, ça nous fait pousser des ailes ! Ça fait six mois qu'on tague les pubs, on commence à être rodés : les flics vont avoir de plus en plus de mal à nous trouver.»

RMiste. «Quelques milliers d'euros au lieu des 922 000 demandés solidairement, c'est bon marché et ça m'encourage à recommencer, ironise un autre, condamné à verser 2 000 euros. C'est un désaveu cinglant pour la RATP, et une grande victoire pour nous. Cela mérite bien un petit sacrifice.» Noémie, RMiste et condamnée à la même peine, «ne pourra pas payer», mais ne cache pas son intention de poursuivre son combat : «Le jugement a porté sur le préjudice financier, mais qu'en est-il du préjudice moral subi par les millions d'usagers harcelés par la pub tous les jours dans le métro ? Le problème reste entier : on condamne des gens pour dégradation alors que c'est la pub qui dégrade !»

Loin d'avoir cassé le mouvement antipub, la décision du tribunal semble plutôt avoir conforté certains dans leur volonté d'en finir avec «l'invasion et la privatisation de l'espace public par la pub». «Aujourd'hui, nous nous connaissons tous, nous sommes de plus en plus structurés, on organise des concerts de soutien. Je peux vous dire que c'est pas fini !» ajoute Noémie. Mais l'avocat de la RATP et de Métrobus, Me Kohn, prévient : «Cette affaire est la première du genre en France, donc les condamnations n'ont pas été lourdes. Mais la prochaine fois, n'en doutons pas, les juges seront plus sévères.»





Cet article provient de Brigades AntiPub
http://www.bap.propagande.org

L'URL de cet article est:
http://www.bap.propagande.org/modules.php?name=News&file=article&sid=179