Communiqué casseur de pub
Date: 17 mars 2004 à 17h56
Sujet: Reflexions sur la lutte


Les Casseurs de pub dénoncent une tentative de récupération du mouvement antipub

Le mouvement antipub est sous le coup d'une tentative d'instrumentalisation.
L'association Casseurs de pub a décidé de boycotter la soirée de l'association Agir pour l'environnement du 18 mars à Paris. [...]


Lors du procès des 62 barbouilleurs du métro le 10 mars 2004 à Paris, les Casseurs de pub ont été choqués de voir apparaître comme témoins le charognard Oliviero Toscani, ex-publicitaire de Benetton, qui a instrumentalisé de la manière la plus ignominieuse et la plus écoeurante qui soit toute la détresse du monde (guerre en ex-Yougoslavie, sida, misère, etc.) - ensuite Frédéric Beigbeder, qui, tout en dénonçant la publicité, s'applique à en faire chez l'Editeur Flammarion. Selon Le Monde, du 13 mars 2004, l'écrivain utilise la très récente abrogation de la loi d'interdiction de la publicité pour les livres sur les chaînes du câble et du satellite.
Les Casseurs de pub rappellent leur indignation devant l'abrogation de cette loi qui était essentielle à la protection du livre.

Cette tentative de récupération du mouvement antipub est largement orchestrée par l'association Agir pour l'environnement, vitrine associative du parti Les Verts.
Le parti "écologiste" essaye ainsi de se payer à bon compte une campagne pour les élections régionales : ce jeudi 18 mars doit se tenir à Paris un débat public intitulé "La pub véhicule un message polluant...!" ou Charlotte Nenner, Conseillère de Paris, du parti Les Verts, sera à la tribune, aux cotés de Frédéric Beigbeder.
Rappelons que les Verts ont été totalement sourds, sinon méprisants, faces aux multiples demandes des associations résistantes à la pub, lors de leurs différentes mandatures ministérielles. Les Verts siègent par ailleurs au Conseil d'administration de la RATP.

En pleine campagne électorale, l'association Agir pour l'environnement a acheté de l'espace publicitaire à Métrobus, filiale de Publicis qui réclame 1 million d'euros aux 62 barbouilleurs, ceci afin de diffuser une campagne de promotion que l'association a réalisé. L'association Agir pour l'environnement légitime ainsi parfaitement le Système publicitaire.
Si les promoteurs de cette campagne sont de bonne foi, qu'ils renvoient à l'après-élection la rencontre et qu'ils n'y donnent pas de tribune à des représentants de partis politiques en exercice du pouvoir.
Face à cette tentative de récupération, Vincent Cheynet, qui devait prendre la parole au nom de Casseurs de pub, a décidé de boycotter cette soirée.
Casseurs de Pub demande à tous les résistants à la pub de dénoncer ces opérations de manipulation, d'exercer pleinement toute leur autonomie et leur esprit critique.





Cet article provient de Brigades AntiPub
http://www.bap.propagande.org

L'URL de cet article est:
http://www.bap.propagande.org/modules.php?name=News&file=article&sid=158