Antipub : question et autocritique
Date: 28 février 2004 à 12h10
Sujet: Reflexions sur la lutte


Cet article a été originellement publié sur indymédia à :
http://paris.indymedia.org/article.php3?id_article=15243
Il y a eu 20 commentaires (à lire, c intéressant).

  • Article :

  • Je suis un antipub parisien. J'arrive toujours à expliquer le pourquoi de l'antipub aux gens qui demandent. Cependant, une question à laquelle, j'ai souvent du mal à répondre, c'est « oui, mais les gens qui bossent dans la pub, ils vont faire quoi si on la supprime totalement ? ».

    Il est vrai qu'on ne peut pas justifier une activité par cela qu'elle donne du travail, car avec ce raisonnenement, on peut défendre les marchands d'armes, les proxénètes etc. Ici, je ne veux pas parler des grands capitalistes en costard-cravate qui font tout pour diffuser à max la pub derrière leur infâme bureau mais des colleurs d'affiches (boulot pas très qualifié donc accessible aux gens qui n'ont pas fait d'études), des artistes (il y a tout de même des pubs, minoritaires, qui demandent une qualité artistique), des graphistes, des photographes etc.

    Si vous avez des chiffres. Ex : combien ils sont sur le métro parisien pour coller les 4x3m et autres, leur salaire ? Pareil pour Paris, l'IDF, la France etc. Combien la pub emploie-t-elle de graphistes, de photographes etc. (salaires...)

    Si vous savez aussi combien y'a de stations de métro à Paris, de stations de RER en IDF, et combien d'espaces publicitaires (sucettes, 4x3m etc. confondus) pour ce nombre de stations etc.

    Enfin, on me dit souvent que la presse a besoin de la pub, ce que je nie, mais manquant souvent de chiffres concrets pour étayer ma thèse. Là encore, si vous avez des chiffres...





    Cet article provient de Brigades AntiPub
    http://www.bap.propagande.org

    L'URL de cet article est:
    http://www.bap.propagande.org/modules.php?name=News&file=article&sid=133