"Il me semble dangereux que la vie du journal soit assurée dans une proportion trop large par la publicité, car cela le met à la merci d'un chantage"
- Huber Beuve-Méry, fondateur du Monde, un demi siècle avant que le quotidien se vante d'être financé à 50% par la publicité.

Un numéro de téléphone, une adresse électronique et une adresse postale sont disponibles depuis vendredi 6 février pour attirer l'attention des pouvoirs publics contre des publicités jugées sexistes. "A partir du 6 février, le public peut téléphoner au 01-40-56-70-80, ou envoyer un mail à publisexiste@social.gouv.fr, ou encore écrire au 10-16, rue Brancion, 75015 Paris, en précisant sur l'enveloppe ‘publicité sexiste', s'il estime que des visuels publicitaires présentent des images de femmes portant atteinte à la dignité de la personne humaine", indique le ministère délégué à la parité et à l'égalité professionnelle dans un communiqué. Un premier bilan des appels reçus sera établi le 8 mars lors de la journée internationale des femmes.

La ministre déléguée à la parité, Nicole Ameline, avait déjà signé, le 27 novembre, une déclaration commune avec le président du Bureau de vérification de la publicité (BVP), Jean-Pierre Teyssier. Dans ce texte, les professionnels s'engageaient à faire preuve "d'une vigilance particulière pour éviter de diffuser des images ou des messages publicitaires qui pourraient être interprétés comme une incitation à la discrimination envers des personnes ou des groupes de personnes, en raison de leur sexe ou de leur orientation sexuelle, réelle ou supposée".

RÉPONSE À LA CROISADE DES ANTIPUB ?

Depuis l'automne, un mouvement "antipublicitaire", visant en particulier les affiches dans le métro parisien, s'est développé en France. Régulièrement, des activistes organisent des rendez-vous nocturnes pour exécuter des actions commando et dénoncer le conditionnement de l'opinion publique par la publicité.

Le 7 octobre, par exemple, une centaine de personnes, alertées par Internet, se sont retrouvées à la station de métro République, au cœur de Paris, et ont entrepris soit d'arracher, soit de badigeonner de noir ou de graffitis vengeurs plusieurs dizaines d'affiches de 4 mètres sur 3. Sur les affiches, les slogans : "RAS LA PUB" ; sur des photos de mannequins en collants : "SEXISTE" ; sur des marques de jouets, la mention : "Laissez vos enfants rêver sans la pub pour les conditionner." Quelques jours plus tard, ils étaient un millier pour une action du même type, qui s'est soldée par une poignée d'arrestations. Et fin novembre, la police parisienne interpellait quelque 300 personnes alors qu'elles s'apprêtaient à agir, pinceaux en mains.

A l'origine de ces mouvements, qualifiés de saccages et d'atteinte à la propriété privée par la RATP, qui a intenté des poursuites, pas d'organisation constituée mais une mouvance anti-capitaliste, communiquant par courriers électroniques et téléphones portables. Le groupe, dont la plupart des membres ne se connaissent que par le prénom, compte des altermondialistes, des écologistes, des anarchistes, des intermittents du spectacle et des féministes protestant contre les aspects "machistes" de certaines campagnes publicitaires.

Avec AFP
"[Presse] La chasse au sexisme dans la publicité est ouverte" | Connexion/Créer un compte | 0 commentaires

Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer

Liste des municipalités qui ont refusé l'affichage urbain
Documentaire étudiant sur la résistance face à la publicité
Retourner les armes de l'adversaire contre lui-même
Petit guide pratique d'extermination de la publicité
Modèle propre pour la pub sur internet, projet étudiant
Eradiquer la pub encrivore sur vos billets SNCF à imprimer
Nouveau abris JCD
UTILISER LES SOURIRES D'ENFANT
Journée Sans Pub le 27 novembre
Liste des contacts antipubs dans votre région
A Dijon, la gastronomie s'affiche dans les rues ...
Audit participatif des panneaux publicitaires à Dijon
Pubs géantes : Milan invente le Dôme-sandwich
Boko Anana, le court anti-pub

Pub et Caca

19 mai: Le Publiphobe n°159 est disponible.

13 avril: "Hacked By Hackerking" à télécharger dans la catégorie Audios.

4 novembre: "pochoirs" à télécharger dans la catégorie Autocollants.

3 juin: "La Bulle économique" à télécharger dans la catégorie Vidéos.

19 janvier: 1 photo ajoutée dans Hacked By Erfan80.

9 mars: "La captation des désirs" à télécharger dans la catégorie Autocollants.

28 novembre: 1 photo ajoutée dans Hacked By Erfan80.

7 janvier: 1 photo ajoutée dans Hacked By Erfan80.

12 octobre: 1 photo ajoutée dans Hacked By Erfan80.

10 juin: Le Publiphobe n°114 est disponible.



   Contacter les admins
   Informations légales

   Le Publiphobe
   Sondages
   Citations antipubs
   Articles passés
   Chercher sur le site

   Flux RSS


Lien anti spammeurs

Site Sans Pub


Zone hors AGCS