"Les économistes sont présentement au volant de notre société, alors qu'ils devraient être sur la banquette arrière."
- John Maynard Keynes
Forum - Solidarité et répression
Repression à la rochelle, appel à solidarité
Voir son profilMiettou
28 juin 2008 | lien
Bonjour à tous,
mon premier post consistera à poster un appel à la solidarité avec deux militants de la Rochelle.

" Dans la nuit du 20 au 21 juin, Vincent et Clara, deux militants anti-pub rochelais, ont été arrêtés par la Gendarmerie alors qu'ils menaient une action visant à diminuer l'invasion de la publicité dans notre environnement. Les “victimes” de cet odieux attentat terroriste (Carrefour et Clear Channel) leur réclament la modique somme de 2840,30 euros pour la dégradation de deux panneaux publicitaires. L'état n'ayant pas vocation à défendre les multinationales, le procureur s'est fait l'intermédiaire de leur requête. Il leur a été demandé de s'acquitter de cette somme sous trois mois pour éviter la tenue d'un procès (dont l'issue serait plus qu'incertaine). Nos deux camarades étant fauchés, ils ont besoin d'aide. Le collectif anti-pub local ne disposant pas de compte bancaire, Sud Etudiant s'est proposé pour mettre en place une souscription. "

Pour aider Vincent et Clara, vous pouvez envoyer vos dons au collectif anti-pub 17, chez Anne-Cécile Caron, 30 rue de la Bletterie, 17 000 la Rochelle (chèques à l'ordre de Sud Etudiant La Rochelle). Comptant sur votre solidarité, Le Collectif anti-pub 17.
Voir son profilKristo
29 juin 2008 | lien
Qu'ont-ils dégradé précisément pour qu'on leur réclame une telle somme ?
Ce n'est pas un simple barbouillage j'imagine. Ils ont détruit les panneaux ? Dans quelles conditions ?
Ont-ils demandé conseil à un avocat, pour savoir si un procès ne serait pas préférable à une telle transaction ?
Ils peuvent demander aux avocats des déboulonneurs par exemple...
Voir son profilMiettou
3 juillet 2008 | lien
En effet ce n'est pas un barbouillage, il s'agit principalement du sabotage d'une double sucette déroulante et éclairante, ainsi que du câble d'alimentation d'un distributeur de coca.
Nous publierons dès que possible le devis des réparations. c'est hallucinant ! (100 euros pour remplacer un fil électrique par exemple)

Si nous souhaitons éviter le procès, c'est à cause des antécédents judiciaires de Vincent (qui a déjà demandé conseil à son avocat), liés au soir du 6 mai 2007.
Voir son profilJeuf
4 juillet 2008 | lien
Il y aurait des choses à contester si l'entreprise fournit des devis aberrant. Il n'y a pas moyen de contester le devis?
Que disent les avocats à ce sujet?

En quoi consiste le sabotage?
Voir son profilKristo
4 juillet 2008 | lien
Sont-ils déjà passés devant le procureur ou son délégué ?
Ils peuvent s'y faire assister par un avocat et au moment de la présentation de la facture sur laquelle se base la partie adverse, en discuter le montant. L'avocat pourra le leur dire mais si le montant est cohérent, il est difficile de le contester, et s'ils refusent, la partie adverse peut entamer des poursuites. C'est le principe de l'accord de médiation en échange de l'abandon des poursuites.
Voir son profilMiettou
11 juillet 2008 | lien
bonsoir,

bon on a fait une réunion de mise au point. Il semblerait que la procédure soit un peu louche, ou baclée. Ni Vincent ni Clara n'a eu de contact direct avec le procureur ou son substitut. Le papier de la gendarmerie n'est pas nominatif (par contre le PV l'est, bien évidemment) et ne semble pas très officiel.

Contrairement à ce que je croyais Vincent n'a pas encore vu son avocat, mais ça ne saurait tarder.
Donc d'après toi Kris il y aurait moyen de revoir la note à la baisse si les devis ne sont pas cohérents ?
Les gendarmes ne leur ont pas donné de copie des devis, mais on va essayer de les récupérer. Avec un avocat ce sera surement plus simple.
Voici le seul papier qu'ils ont reçu :



Pour répondre à Jeuf : sur le distributeur de Coca, le fil d'alimentation a été coupé (cela vaut-il 650€ ?). Sur la sucette les trois néons intérieurs ont été détruits et le rouleau publicitaire déchiré. Les plaques de plexiglas sont intactes.
Voir son profilKristo
11 juillet 2008 | lien
Tu disais "le procureur s'est fait l'intermédiaire de leur requête".
Je suppose donc que meme s'ils n'ont pas rencontré le procureur ou un substitut ou délégué du procureur, c'est sans doute les gendarmes qui ont fait l'intermédiaire et leur ont signifié la proposition du procureur.
Le fait qu'ils ne leur aient pas donné de papier précis est normal, je pense : souvent ils en donnent le moins possible lorsqu'on est mis en cause.
Bref pour savoir ce qu'il en est et s'ils ont encore des moyens de négocier ou des recours, il faut qu'ils demandent à un avocat en lui expliquant tout en détails.
Voir son profilSquad
4 août 2008 | lien
Quand on n'est pas solvable et que la victime fait constitution de partie civile, le procès a de fortes chances d'être hyper-favorable pour le prévenu, par rapport à ce que donnerait un règlement à l'amiable quasi-imposé à coups de "acceptez, sinon ce sera le tribunal".

Un procès, c'est éventuellement peu de prison avec sursis (et encore) plus une condamnation qui de toute manière n'excèdera pas le montant de l'accord amiable. Plus probablement des TIG de quelques heures.

Le tout est de bien rabâcher qu'on regrette, qu'on n'a pas d'argent, que c'est une erreur de jeunesse, qu'on ne recommencera pas et qu'on est bien inséré dans la société, malgré le fait que...

Pour tous ceux qui ont envie de se faire une idée du fonctionnement de la machine judiciaire, allez faire un tour au tribunal du coin et assistez aux comparutions immédiates. Au bout de quatre heures de spectacle, de pirouettes et de joutes verbales, vous en ressortirez extrêmement serein, et pas du tout stressé à l'idée de vous retrouver dans le box des accusés un jour ou l'autre... Tant que ce ne sont que des dégradations, et qu'il n'y a pas eu de violences, d'outrage-rebellion,... Sourire
Voir son profilMiettou
24 septembre 2008 | lien
Merci pour vos conseils.

Quelques nouvelles : les gendarmes ont l'air d'avoir perdu les papiers qui concernaient l'affaire Vincent et Clara Laughing Cool . Donc toujours pas de devis, ni de PV... On peut s'en réjouir pour le moment, mais ils peuvent remettre la main dessus à tout moment, et je ne pense pas que ClearChannel et Carrefour s'en tiendront là.

On a pu réunir jusqu'à maintenant la somme de 500€. Merci aux divers contributeurs !

Nos deux inculpés ont décidé de ne plus se manifester, jusqu'à que les flics les recontactent, et ils refuseront de payer, même si il faut aller jusqu'au procès. Pour rappel la somme était à payer avant le 21 septembre (dimanche dernier).
Voir son profilMiettou
8 novembre 2008 | lien
Voici des news de l'affaire (éventuellement pour ceux que cela pourrait intéresser...)

Ayant refusé(e)s de payer la somme demandée, nos deux camarades sont convoqué(e)s au TGI de la Rochelle le 12 janvier 2009. Ils auront donc "le droit" à un procès en bonne et due forme, avec avocat et tout le toutim.
D'ici là on prépare une petite mobilisation pour les soutenir.
Voir son profilJeuf
8 novembre 2008 | lien
Bien sûr que ça intéresse du monde ici.

Bon courage, chers camarades...
Voir son profilMiettou
14 janvier 2009 | lien  [X]
Le procès a eu lieu Lundi. Nous sommes venus à une quinzaine en soutien. En plus de nos deux RG préférés, et un fourgon de flics pour nous embarquer au cas où...

Le chef d'inculpation était : "dégradations graves en réunion". Après une plaidoirie de l'avocate assez bien ficelée, faisant de Vincent et Clara les courageux dénonciateurs des abus publicitaires de notre société (ce qui est assez comique quand on connait le caractère essentiellement révolutionnaire de leurs démarches), le juge les a condamné à respectivement 100h et 70h de TIG.

De plus, devant l'évidente manipulation des chiffres de la part de ClearChannel (qui a tout de même osé présenter un devis des réparations fait par ClearChannel pour ClearChannel) les dommages à rembourser ont été annulé (avec au passage ceux que demandait Carrefour). Les sous que nous avions récoltés serviront à payer les frais de justice, et le reste à rembourser une amende dont trois camarades avaient écoppée suite à des tags réalisés le soir de l'élection de Sarko.

En prime, l'affaire ne sera pas inscrite au casier judiciaire n°1, afin que ces "bienfaiteurs de la collectivité" puissent un jour passer des concours de la fonction publique.

Merci à tous pour l'intérêt que vous avez manifesté dans cette affaire

Liste des municipalités qui ont refusé l'affichage urbain
Documentaire étudiant sur la résistance face à la publicité
Retourner les armes de l'adversaire contre lui-même
Petit guide pratique d'extermination de la publicité
Modèle propre pour la pub sur internet, projet étudiant
Eradiquer la pub encrivore sur vos billets SNCF à imprimer
Nouveau abris JCD
UTILISER LES SOURIRES D'ENFANT
Journée Sans Pub le 27 novembre
Liste des contacts antipubs dans votre région
A Dijon, la gastronomie s'affiche dans les rues ...
Audit participatif des panneaux publicitaires à Dijon
Pubs géantes : Milan invente le Dôme-sandwich
Boko Anana, le court anti-pub

Pub et Caca

19 mai: Le Publiphobe n°159 est disponible.

13 avril: "Hacked By Hackerking" à télécharger dans la catégorie Audios.

4 novembre: "pochoirs" à télécharger dans la catégorie Autocollants.

3 juin: "La Bulle économique" à télécharger dans la catégorie Vidéos.

19 janvier: 1 photo ajoutée dans Hacked By Erfan80.

9 mars: "La captation des désirs" à télécharger dans la catégorie Autocollants.

28 novembre: 1 photo ajoutée dans Hacked By Erfan80.

7 janvier: 1 photo ajoutée dans Hacked By Erfan80.

12 octobre: 1 photo ajoutée dans Hacked By Erfan80.

10 juin: Le Publiphobe n°114 est disponible.



   Contacter les admins
   Informations légales

   Le Publiphobe
   Sondages
   Citations antipubs
   Articles passés
   Chercher sur le site

   Flux RSS


Lien anti spammeurs

Site Sans Pub


Zone hors AGCS