"Ils avaient donc profané ce bon vieux mur lui aussi, en y accrochant un panneau de publicité lumineuse!"
- Herman Hesse, Le Loup des steppes, 1927
Forum - Compte-rendu d'action
Rouen : la pub en danger
Voir son profilLaurent
13 juin 2007 | lien
Vu sur http://paris.indymedia.org/article.php3?id_article=82729

Des anti-pub rouennais s'en sont pris aux panneaux publicitaires de manière assez radicale ces derniers jours. On se rappelle qu'en 2004 certains panneaux avaient déjà pris feu dans cette localité.

Voir son profilDoud
13 juin 2007 | lien
Bizarre, pile avant le rendu d'un jugement concernant les déboulonneurs dans cette ville, alors que le procureur avait demandé une dispense de peine.

http://rue89.com/2007/06/06/barbouiller-ce-nest-pas-que-pour-les-enfants

Franchement, si j'étais afficheur, c'est exactement ce que j'organiserais pour faire croire que le laxisme de la justice conduit à terme à ce genre d'exces.
Voir son profilDoud
13 juin 2007 | lien
"Avaient pris feu" ???

Mmh, encore un cas de combustion spontanée...
Voir son profilSquad
13 juin 2007 | lien
Là le mouvement se confond avec du vandalisme bête et méchant, il n'en ressort aucun message, niveau didactique c'est zéro (voire négatif). Pas mieux que les casseurs de Rostock.
Voir son profilJeuf
14 juin 2007 | lien
"Franchement, si j'étais afficheur, c'est exactement ce que j'organiserais pour faire croire que le laxisme de la justice conduit à terme à ce genre d'exces."

Peut-être. ça vaut tellement rien, les supports faits en série, autant que le contenu, qu'ils n'auraient aucun scrupule à le détruire...

Ou alors, c'est des vandales ou des antipubs qui font ça, et si ça décrédibilise les déboulonneurs, c'est bien dommage.
Voir son profilLaurent
15 juin 2007 | lien
Mouaipf... bien que je ne cautionne ni n'encourage un tel mode d'action, je trouve que c'est tout de même assez complémentaire. Enfin bon, il y en aura toujours qui attacheront une importance tout à fait disproportionnée à mon sens à de simples produits de l'industrie de masse que je qualifie sans aucune hésitation de nuisibles.
Voir son profilPhantow
16 juin 2007 | lien
doud a écrit:
Franchement, si j'étais afficheur, c'est exactement ce que j'organiserais pour faire croire que le laxisme de la justice conduit à terme à ce genre d'exces.


C'est pas faux, loin d 'être parano, je ne pense pas que ce genre d'action a vocation, à être filmée et diffusée.

Regardez, on les relaxe et ils en profite pour faire pire ! pas de barbouillage du "vrai" vandalisme violent, cette fois.

Cette news peut faire office de contre-feu, pour effacer l'effet du procés.

Que voulez vous les antipubs, ont les préfèrent bêtes et méchant. Non
Voir son profilDoud
16 juin 2007 | lien
Quand je dis " si j'étais afficheur, c'est exactement ce que j'organiserais pour faire croire que le laxisme de la justice conduit à terme à ce genre d'exces." C'est bien si j'étais afficheur, et je ne suis pas afficheur et donc je ne considère pas que la justice est laxiste hein, pas de malentendus.

Est ce que c'est excessif ? Si le but était politique (emporter l'adhésion dans la cadre d'un rapport de force) oui, c'est contre productif (d'ou l'idée que ça pourrait faire une bonne provoc des afficheurs, surtout quand on lit le compte rendu du groupe qui est un peu trop second degrés) et c'est même complètement con dans le contexte d'un jugement en cours à Rouen.

Par contre un type qui dégomme un panneau à titre personnel et sans revendiquer ne me dérange pas, pour moi il n'y a pas de victime et pas de nuisance, encore moins de violence. D'ailleurs depuis quand la violence porterait elle sur les objets? Il y a deux sens dans le dico. Un sens très subjectif et trop général de "force brutale" (dans ce cas un chirurgien, un flic, un antipub, un tueur à gage ou un ouvrier avec son marteau piqueur sont de la même façon violents). un sens de "contrainte excercée par la force ou l'intimidation", ce sens là ne concerne ni l'antipub, ni le chirurgien, ni l'ouvrier.
On confond les deux sens de violence et on confond violence avec atteinte aux biens (d'ailleurs le ministère de l'intérieur utilise bêtement le même terme d'"atteinte" concernant les biens et les personnes, ce qui met la propriété sur le même plan que l'intégrité physique et morale), en plus ces "biens" appartiennent à des personnes morales (des entreprises), pas à des individus réels et relèvent de la propriété lucrative et non de la propriété d'usage. Ces panneaux c'est juste du travail mort (et en plus du travail inutile).
Voir son profilLaurent
18 juin 2007 | lien
Note de la modération : La discussion entamée sur les balck blocks a été déplacée sur ce fil.
Voir son profilAnonyme
18 juin 2007 | lien | éditer
Même si le groupe de Rouen est difficile à situer idéologiquement il reste qu'il pose des actes forts. C'est peut être à nous de nous interroger, nous les déboulonneurs. On me dit souvent que nos actions sont ridicules, qu'il n'y a aucune prise de risque, aucune radicalité et que réclamer le 50 par 70 ne sert à rien car les publicitaires pourront toujours jouir de leur pouvoir propagandiste (à base mozaïque par exemple).

le groupe de Rouen expérimente l'éradiquation de la publicité via la pratique violente. mais cette violence est symbolique et matérielle, je ne vois pas en quoi elle pose problème, surtout face à la violence du système.
beaucoup d'entre nous soutiennent josé bové et là crie au scandale, beaucoup d'entre nous se reconaissent dans le combats des luddites.
après tout ne sommes nous pas des casseurs de pubs?

Voyez le film sur you tube c'est impressionant!
http://youtube.com/watch?v=ofmS7ctR7rI


taper la bande à jésus + antipub
Voir son profilSquad
18 juin 2007 | lien
Citation:
On me dit souvent que nos actions sont ridicules, qu'il n'y a aucune prise de risque, aucune radicalité et que réclamer le 50 par 70 ne sert à rien car les publicitaires pourront toujours jouir de leur pouvoir propagandiste (à base mozaïque par exemple).


Argument qu'on peut retourner à l'infini. Casser dix panneaux de pub qui seront remplacés dans la semaine peut aussi être considéré comme ridicule. Risque ? Moindre de se faire prendre quand on casse aléatoirement que quand on annonce à l'avance une action qui sera médiatisée. Réclamer une disparition définitive de la pub est encore plus utoptique que le 50*70, etc.

Mais d'un point de vue uniquement médiatique, communication, toussa, le créatif l'emporte toujours sur la violence. Surtout en cette période où il faut avoir peur de tout ce qui est jeune, qui n'est pas socialement et politiquement correct.
Voir son profilKristo
18 juin 2007 | lien
Anonyme a écrit:
beaucoup d'entre nous soutiennent josé bové et là crie au scandale

Note que José Bové avait démonté un Mac Do, sans le détruire.
Voir son profilMartin
19 juin 2007 | lien
Citation:
_ Mais non, vous ne comprenez pas: il ne l'a pas détruit, il l'a démonté.
_ Ah ça change tout, effectivement !


C'est l'éternel débat: les actions "violentes" (a comparer à la violence fourbe de la pub) provoquent une réaction immédiate du système, alors que les actions pacifiques ont besoin d'énormément d'investissements pour un minimum d'attention...

Merci en tout cas aux rouennais pour nous offrir ces magnifiques photos : que ce soit celle du panneau enflammé ou celle-ci, je trouve ces destructions publicitaires très esthétiques.
Voir son profilMartin
19 juin 2007 | lien
Anonyme a écrit:
Voyez le film sur you tube c'est impressionant!
http://youtube.com/watch?v=ofmS7ctR7rI


Surpris

Très impressionnant en effet !
Il y a moyen de récupérer le film ? (avi, mpeg...)
Voir son profilPhantow
19 juin 2007 | lien
martin a écrit:
Très impressionnant en effet !
Il y a moyen de récupérer le film ? (avi, mpeg...)


Oui, avec le plugin unplug de firefox -- tu recupére le .flv

https://addons.mozilla.org/fr/firefox/addon/2254/


Puis vous pouvez passer de FLV à MPG avec FLV CONVERTER 0.1
(convertit depuis l'adresse youtube)



Dispo sur cette page :

http://aliquid.free.fr/spip.php?article557
Voir son profilAnonyme
20 juin 2007 | lien | éditer
J'ai vu le film des Rouennais, je crois qu'ils mettent la barre très haut.

Je trouve ça un peu trop violent et je ne sais pas si les risques pris le méritent. Le débat à propos de la légitimité de la publicité etant si difficile à installer. Faut-il en arriver à des méthodes aussi radicales, je ne sais pas. L'époque est tellement désastreuse qu'on peut parfois se demander s'il l'insurrection généralisée n'est pas l'unique solution. Une chose est sûre avec de tels procédés, en nombre, en masse, le système publicitaire peut s'effondrer assez vite.

Il faut diffuser à l'étranger, vite!

Courage les rouennais
Voir son profilAnonyme
20 juin 2007 | lien | éditer
la question n'est pas l'effondrement du système publicitaire mais la réduction de la publicité qui envahit nos villes et nos cerveaux.

Je ne cautionne pas ce genre d'action mais il faut reconnaître l'humour des auteurs notamment dans la version longue du film antipub sur daily motion, la musique est très originale!!!!!


lien
http://www.dailymotion.com/video/x2b70m_guerilla-urbaine
ou taper

bandes à jésus + guérilla urbaine
Voir son profilSquad
20 juin 2007 | lien
Citation:
je ne sais pas si les risques pris le méritent.

Au pénal, un rappel à la loi, peut être du sursis, et encore ?
Au civil, un truc symbolique, en supposant qu'on ait oublié de mentionner que de toute façon on n'est pas solvable ?

Le plus désagréable, ca risque encore d'être la procédure précédant le procès (j'ai nommé la garde à vue), le reste, c'est comme une lettre à la poste si on en est à sa première condamnation.

Un copain à moi s'est pris 10h de TIG pour des dégradations similaires... En gros, deux après midis dans une crèche pour quelques milliers d'euros de dégâts.
Voir son profilMartin
21 juin 2007 | lien
Je repose ici leur déclaration car elle vaut effectivement le détour:

Citation:
La première campagne d'extermination de la publicité à la cognée, à la masse, au pavé, et au feu vient de prendre fin avec les dix panneaux publicitaires détruits en ce jour du Seigneur, le dimanche 10 juin 2007, dans Rouen et son agglomération. Plus de 90 panneaux ont été anéantis durant cette campagne, ces derniers mois. Le dommage pour le publicitaire J.C. Decaux s'élève à plus de 90 000 euros. Le temps est donc venu, mes très chers frères, mes très chères sœurs, au nom de l'anti-consumérisme défendu par Sa Sainteté le Pape, d'en appeler à la fin de la publicité, y compris par la force.

Dieu est éternellement paix et amour. Mais les hommes d'après la chute ont livré la création à sa perte. Seuls leur importent désormais propriétés privées et sécurité financière. La paix, la justice sociale, et l'amour d'autrui en Dieu ont été abandonnés aux débris d'un passé immémorial. La société de consommation réifie chaque jour davantage les hommes, jusqu'à leur faire approcher le néant objectif. Il n'est plus un moment où les marchands du temple ne souillent le droit chemin des hommes. Le monde est devenu une allée commerçante sinueuse et dépravée menant inexorablement à Sodome et Gomorrhe. Les hommes ont décidemment trop donné aux marchands, et cela bien avant l'envie. Ne plus penser qu'à notre prochain investissement et non plus à notre Prochain, est notre défaite, celle de l'humanité, de la Raison, et du Bien. Noir c'est noir. Mais il y a encore de l'espoir Jésus est notre sauveur. Il a demandé à celui qui n'a point d'épée, de vendre son vêtement et d'acheter une épée pour combattre dans les situations d'extrême péril (Luc, 22, 36). Ne vous méprenez donc pas sur notre courroux. Ne croyez pas que nous soyons venus pour abolir la loi ; nous sommes venus non pour l'abolir, mais pour l'accomplir. Car celui qui supprimera la société de consommation, ses métiers spécialisés dans la déchéance humaine, ainsi que leurs vêtements de brebis, à savoir la publicité, et qui enseignera aux hommes à faire de même, observera, et enseignera à observer la Loi de Dieu. Ces lignes sont donc un appel. Imitons Jésus lorsqu'il chassa les marchands du Temple ! (Jean, 2, 15) S'étant fabriqué un fouet avec des cordes, il les chassa tous ! Il dispersa la monnaie des changeurs, renversa leurs tables, et dit aux marchands de colombes : « Otez tout cela d'ici et ne faites pas de la maison de mon Père une maison de trafic ». Les pierres que nous trouverons sur notre chemin seront les armes de l'armée de Dieu. Nous détruirons tous les panneaux publicitaires pour que chaque homme et chaque femme puisse retrouver la clef originel de la maison bleue, adossée à la colline. Quant à toi Jean-Claude Decaux, apaise donc la colère à venir. Déterre tous les panneaux publicitaires, ces matrices de déceptions toujours compensées par la promesse d'une déception nouvelle. Viens en aide aux déshérités, aux démunis, aux gens de rien, et quitte la ville. Tu as trente jours. Déjà la cognée est mise à la racine des arbres : tout arbre donc qui ne produit pas de bons fruits sera coupé et jeté au feu (Matthieu, 3, 10). Ceci est un tendre avertissement, un baiser doux et amer. Mais prend garde car celui qui vient après nous est plus puissant que nous. Lui, il te baptisera du Saint Esprit et de feu (Ibid.,11-12).

Nous sommes le chemin, nous sommes la vérité, nous sommes la vie.

La Bande à Jésus.




Je retiens surtout le: "Le dommage pour le publicitaire J.C. Decaux s'élève à plus de 90 000 euros." Sourire Twisted Evil
Voir son profilMartin
21 juin 2007 | lien  [X]
Ils commencent à être connu: Présentation de La Bande à Jésus, sur La Dernière Heure.

Liste des municipalités qui ont refusé l'affichage urbain
Documentaire étudiant sur la résistance face à la publicité
Retourner les armes de l'adversaire contre lui-même
Petit guide pratique d'extermination de la publicité
Modèle propre pour la pub sur internet, projet étudiant
Eradiquer la pub encrivore sur vos billets SNCF à imprimer
Nouveau abris JCD
UTILISER LES SOURIRES D'ENFANT
Journée Sans Pub le 27 novembre
Liste des contacts antipubs dans votre région
A Dijon, la gastronomie s'affiche dans les rues ...
Audit participatif des panneaux publicitaires à Dijon
Pubs géantes : Milan invente le Dôme-sandwich
Boko Anana, le court anti-pub

Pub et Caca

19 mai: Le Publiphobe n°159 est disponible.

13 avril: "Hacked By Hackerking" à télécharger dans la catégorie Audios.

4 novembre: "pochoirs" à télécharger dans la catégorie Autocollants.

3 juin: "La Bulle économique" à télécharger dans la catégorie Vidéos.

19 janvier: 1 photo ajoutée dans Hacked By Erfan80.

9 mars: "La captation des désirs" à télécharger dans la catégorie Autocollants.

28 novembre: 1 photo ajoutée dans Hacked By Erfan80.

7 janvier: 1 photo ajoutée dans Hacked By Erfan80.

12 octobre: 1 photo ajoutée dans Hacked By Erfan80.

10 juin: Le Publiphobe n°114 est disponible.



   Contacter les admins
   Informations légales

   Le Publiphobe
   Sondages
   Citations antipubs
   Articles passés
   Chercher sur le site

   Flux RSS


Lien anti spammeurs

Site Sans Pub


Zone hors AGCS