"A force d'appeler ça ma vie je vais finir par y croire. C'est le principe de la publicité."
- Samuel Beckett
Forum - Compte-rendu d'action
CR du 3ème déboulonnage
Voir son profilMartin
28 janvier 2006 | lien
Hier 27 janvier avait lieu la 3ème scéance de résistance au matraquage publicitaire.
Malgré le froid, les antipubs (et les journalistes) étaient bien présent!

Plusieurs photos déjà: dans la gallerie



Et mon compte-rendu perso... pour très bientôt Moquerie gentille

En attendant, en voici un premier, sur le site de Parisist.
Voir son profilPancho
29 janvier 2006 | lien
Vendredi 27 janvier 2006
3ème action du Collectif des déboulonneurs de Paris

Rendez-vous est donné à 18h30 au RER Javel, au Pont Mirabeau, et nos amours, faut-il qu'il m'en souvienne... la joie venait toujours après la peine. Mais ce soir, comme de coutume dans nos merveilleuses villes modernes, les automobiles défilent, s'agglutinent en rugissant, occupent autour de nous tout l'espace visuel, sonore et olfactif.

Sur le trottoir une petite foule se constitue, on aperçoit les appareils photos et les caméras des journalistes qui font leurs premiers essais. Une cinquantaine de personne ont fait l'effort de se déplacer pour soutenir les déboulonneurs de leur présence, ce qui est, répétons-le, fondamental - si vous voulez faire "un petit quelque chose" sans aucun risque, c'est ce que vous devez faire : venir, une fois par mois, soutenir l'action !

Tout le monde se réjouit : ce n'est pas si mal, puisque cette fois le lieu de rendez-vous est excentré, et surtout... il fait très froid ! Le signal de départ est donné sans perdre de temps, et la joyeuse troupe accompagne les déboulonneurs vers deux des nombreux panneaux qui polluent le paysage de ce petit coin de Paris, avec des affiches lumineuses et déroulantes... quel gaspillage d'énergie !

Les déboulonneurs s'acquittent prestement de leur devoir, tout naturel pour eux. Ils inscrivent avec des bombes de peinture colorées "halte au matraquage", "légitime réponse", "pub = violence", "pollution", "aliénation". Pendant ce temps, les prises de parole s'enchaînent, pour préciser le sens et la logique de leur campagne de désobéissance civile, engagée le 25 novembre 2005. Toute personne ayant quelque chose à dire à propos de l'invasion publicitaire est invitée à le faire.

Cette fois, inhabituellement, la police ne fait pas aux désobéissants
l'honneur de s'intéresser à leur action, pourtant manifestement illégale. Des véhicules de police passent à plusieurs reprises, on aperçoit des regards intrigués, mais malgré l'attente, volontairement prolongée, aucune intervention n'a lieu.

En cette fin de semaine, justice partout, police nulle part !

Ca n'est probablement que partie remise : les déboulonneurs donnent rendez-vous au mois prochain à la petite foule congelée, le vendredi 24 février vers 18h30. Notez d'ores et déjà cette date sur vos agendas, et laissez un message à l'adresse deboulonneurs.parisSTOPUBno-log.org (remplacer STOPUB par @), en précisant un peu qui vous êtes (pas juste zorglub57 par exemple...) et si vous avez un numéro de téléphone, fixe de préférence.
Voir son profilDaniel
30 janvier 2006 | lien
Bravo aux déboulonneurs de Paris et d'ailleurs! A Montauban, il y avait un blizzard de neige mais nous avons quand même recouvert 5 panneaux avec des bâches . C'était notre 3 ème action. Un article avec photo a été publié dans La Dépeche du Midi ce matin. Prochaine action le 25 février malgré le vol des bâches un peu plus tard dans la journée par quelques mains mal-intentionées.
Bien cordialement à vous tous !
Voir son profilMartin
30 janvier 2006 | lien
Un message de notre cher Yvan Gradis, docteur es publiphobie:

Citation:
Les barbouilleurs ont fait reculer la barbarie cette fin de semaine.

Au Mans, jeudi 26 janvier après-midi, trois personnes ont barbouillé en public un panneau du délinquant JCDecaux, sur la place de la République. Le journal de 19 heures, sur France 3 Maine, a montré l¹action. Étaient montrées aussi des images du procès remporté, le matin même, par quatre étudiants qui ont écopé de peines symboliques pour un barbouillage exécuté en avril. Ouest-France du lendemain a parlé du procès et du barbouillage.

À Paris, vendredi 27 janvier au soir, six personnes ont barbouillé en public deux panneaux du délinquant Clear Channel, au rond-point du pont Mirabeau.
La voiture de police tapie à proximité n¹a pas bougé. La presse était là
(même la télévision russe!).

À Rouen, samedi 28 janvier au matin, une personne a barbouillé en public un panneau du délinquant JCDecaux, près de Mont-Saint-Aignan, avant de passer deux heures dans une cellule malodorante du commissariat de police. Le journal de 19 heures, sur France 3 Haute-Normandie (encore visible sur leur site internet [Note de la BAP: et bientôt ici aussi]), a magnifiquement relaté l'action. Paris-Normandie aussi était présent.

Pour avoir des nouvelles plus précises, vous pouvez:
* [Suivre l'actualité sur] BAP.
* [Lire] Le Publiphobe n° 93, qui sortira début février.

Les afficheurs ne sont visiblement pas chatouilleux, ils n'ont pas encore réagi, depuis le début des actions, en novembre dernier. En prévision des procès que ces délinquants vont peut-être nous intenter (eh oui!), vous pouvez envoyer vos dons et messages de soutien au Collectif des déboulonneurs, 24, rue Louis Blanc, 75010 Paris.

Partage du travail: nous barbouillons, vous libellez votre chèque de soutien. D'accord? Rappel de notre principale revendication: ramener le format de toutes les affiches publicitaires à 50 x 70 centimètres. (Cela vous convient-il?)

Prochaine série d'actions (Paris, Rouen, Le Mans; mais aussi: Montpellier? Montauban?): fin février.
Voir son profilMartin
30 janvier 2006 | lien
Voir son profilDaniel
31 janvier 2006 | lien
Il y a un action anti - pub à Montauban prévu pour le samedi 25 fevrier (il faut régarder le calendrier!). Une particularité ici est que Mr Claude Mouchard directeur chez 'Clear Channel' a été sélectionné comme candidat par le PS pour briguer la mairie en 2008. Il est fort embarrassé par nos actions! il essaie de nous amadouer en promessant une réduction drastique de la nombre de panneaux sur la ville s'il est élu.
Voir son profilYannouWeb
31 janvier 2006 | lien
Réduction du nombre de panneaux Decaux, bien sûr. Wink
Voir son profilMartin
1 février 2006 | lien

Compte rendu de la journée du jeudi 26/01/06


La Désobéissance civile Antipub au Mans



Le tribunal comme tribune.

Le jeudi 26 Janvier 2006 à 14h, l'audience du tribunal de police du Mans débutait en rendant le délibéré du procès de quatre barbouilleurs non-violents. Ceux-ci s'étaient présentés devant cette même juridiction pénale le 26 novembre 2005 pour le premier procès de la « désobéissance civile antipub », cette convocation faisant suite à un barbouillage, en avril 2005, de panneaux publicitaires (4 x 3m)... au blanc d'Espagne !
Sans commettre de dégradations, les antipub manceaux se retrouvaient donc devant les tribunaux en revendiquant ce geste comme légitime réponse à l'invasion publicitaire (voir Le Publiphobe n° 92).
Jeudi dernier, le juge a déclaré les barbouilleurs coupables, mais les condamnations sont symboliques : 150 € d'amende avec sursis, ainsi que 20 € de frais de justice pour chacun des 4 barbouilleurs. Ces faibles condamnations ont été vécues comme une vraie victoire par le collectif antipub 72, d'autres militants étant prêts, le soir même, à prendre le relais pour continuer à contester l'hégémonie publicitaire en barbouillant à leur tour.

1re action des Déboulonneurs du Mans.

Le collectif des Déboulonneurs manceaux avait symboliquement donné rendez-vous pour le départ de l'action devant le palais de justice. Craignant, quelques jours, avant d'être peu nombreux, ce fut finalement plus d'une cinquantaine de personnes qui suivirent l'action. Venant de Paris, de Rennes, d'Angers et de Laval, jeunes et moins jeunes se déplacèrent place de la République devant un gigantesque panneau 4 x 3m appartenant à l'afficheur délinquant JCDecaux.

Pour mieux mélanger les genres et entretenir la confusion, ce panneau déroulant arborait alternativement deux publicités marchandes (pour un soda impérialiste et pour un engin polluant à 4 roues), ainsi qu'une information de la municipalité, perdue au milieu des slogans tapageurs. Armés de leurs bombes aérosols de couleurs, trois barbouilleurs ont donc remis ce « maux-bilier urbain » à sa place en inscrivant, à la peinture, « Résistance à l'invasion publicitaire » et « 50 x 70 cm » comme format maximal garant d'un affichage contenu et égalitaire : revendication principale des Déboulonneurs.

Pendant environ une demi-heure, les prises de parole ce sont succédé pour dénoncer le gigantisme, fustiger le matraquage, et provoquer la réflexion sur ce système publicitaire coà»teux, destructeur et souvent illégal. Les forces de l'ordre étaient inscrites ce jour-là aux abonnés absents. Une heure après l'action, le procès et les Déboulonneurs faisaient l'ouverture du journal local de France 3 et de Canal 8 (télé mancelle)... pendant que
les militants de l'Ouest et de la capitale continuaient à renforcer leurs liens en buvant une bière locale.

Perspectives d'actions à l'Ouest...

À Rennes, le CRAP lance une action fil rouge en barrant systématiquement de gros ruban adhésif les sucettes et abris-pub et en inscrivant sur ceux-ci des slogans. A Angers, les fidèles de la Sainte-Consommation vont continuer à recouvrir des pubs malgré leur adoration pour celles-ci (prochaine messe angevine le 11/02). Au Mans, le collectif antipub envisage une action « panneaux dans le noir » consistant à éteindre les dispositifs énergivores avant que les Déboulonneurs 72 ne reprennent du service.
Voir son profilBixbeid
1 février 2006 | lien
Martin a écrit:

Au Mans, le collectif antipub envisage une action « panneaux dans le noir » consistant à éteindre les dispositifs énergivores avant que les Déboulonneurs 72 ne reprennent du service.



Juste, je trouve qu'il serait utile de relancer ce type d'actions dans le métro parisien. Mais il est vrai que pour ma part, après avoir été interpellé par un colleur d'affiches qui se sentait agressé par mon geste et qui voulait m'emmener au poste de police, j'ai plus eu trop le courage.
Aussi si quelqu'un pouvait récapituler ici ou dans un autre post tout ce que peut entrainer l'acte de mettre sur off un interrupteur, si des gens s'étant fait chopés en pleine action ont quelque chose à raconter... ça m'intéresse !
Je me demande aussi s'il vaut mieux éviter de le faire dans le champ d'un caméra de surveillance, ou si cela n'a aucune importance ?
Voir son profilMartin
1 février 2006 | lien
Et voici le compte rendu pour Rouen:

3° barbouillage du Collectif des déboulonneurs rouennais.



Barbouillage réussi. Le barbouilleur a été embarqué au commissariat où il est resté 3 heures. Une bonne et savoureuse déposition a été faite.

11h - dix-sept activistes non-violents antipub sortent de nulle part et s'approchent d'un dispositif déroulant et lumineux de 3x4, imposé au paysage par JC Decaux. Il
fait très froid ce matin-là à ce carrefour où circule à petite allure un flot de voitures, et où les automobilistes sont agressés par la pub de ce panneau situé à la jonction des communes de Rouen et de Mont-Saint-Aignan.
Cette placette, si elle était arborée, serait tellement plus jolie !

Aussitôt, le barbouilleur monte sur son escabeau et va écrire lentement et proprement, en lettres épaisses : "PUB = POLLUTION VISUELLE", en couleurs rouge et verte. Un papier blanc de 50x70 cm est collé sur le panneau, avec
dessus, les chiffres " 50 x 70 cm".
Chacun des dix-sept activistes a une page A4 sur sa poitrine ou dans le dos avec l'indication " PUB = POLLUTION VISUELLE".
Plusieurs distribuent un tract explicatif aux automobilistes, avec l'indication du site des déboulonneurs. On ignorait comment notre action de barbouillage allait être reçue et comprise. Notre surprise et notre joie ont été totales : que des encouragements, des pouces en l'air, des applaudissements de passagers. Une dame est allée même jusqu'à descendre sa vitre, alors qu'il ne faisait que +1° degrés dehors, pour dire : " Pour une fois je suis d'accord avec vous !" Comme quoi l'action non-violente sait
agir avec pédagogie !
On fait de l'animation, un thermos de thé chaud réconforte les déboulonneurs, on applaudit, on se réchauffe comme on peut... FR3 est là depuis le début, ainsi que d'autres journalistes.

11h20 - deux voitures de police arrivent, gyrophares bleus allumés.
L'activiste préposé au rôle d'interface avec la police fait son boulot. Les sept policiers arpentent la placette et finissent par lâcher leur colt que chacun d'eux serrait d'une main à sa ceinture. Le ton est sévère mais courtois. Le barbouilleur est embarqué. Dispersion des manifestants.

19h - Le Journal télévisé de FR3 Normandie ouvre son édition du soir par... un excellent reportage sur le barbouillage du samedi matin. Les images du barbouillage sont superbes, les propos des activistes antipub bien
rapportés, entre autres tout le passage sur l'objectif des déboulonneurs, à savoir un changement de la loi pour instaurer le 50x70 cm. Le commentateur de la chaîne parle en direct de " non-violence", "du courage des antipub"...
On se promet d'écrire à FR3 pour les remercier pour la qualité et l'honnêteté de leur travail.

Remarque : les barbouillages réussis, réalisés juste précédemment au Mans et à Paris, ont dopé les acteurs de Rouen ce samedi 28 janvier. N'avoir que des automobilistes pour spectateurs est une expérience enrichissante à recommencer. Le tract est une bonne idée. On n'a pas fait de déclaration d'en haut d'un tabouret car le lieu ne s'y prêtait pas. Nous n'étions que 17 activistes non-violents, c'était trop peu. Des copains avaient des partiels, d'autres ont eu peur du froid..., alors que nous étions 50 à l'action du 23 décembre. Bientôt le printemps, d'ailleurs la naissance des agneaux dans les fermes de Normandie en témoigne !

Rendez-vous le 4° vendredi ou samedi ou dimanche de Février.
Voir son profilTassie-devil
2 février 2006 | lien
De nouvelles photos de l'action parisienne dans la galerie.



et d'autres...ici.
Voir son profilDaniel
3 février 2006 | lien  [X]
Mr Mouchard, notre postulant P.S, (et directeur chez 'Clear Channel') pour la mairie est bien nommé. Il nous a signalé qu'il y a un abribus avec un panneaux de pub en ville (Montauban) devant un monument historique, donc illégale. (car il faut 50 m d'écart). Le contrat pour les abribus a été gagné par Décaux l'année derniere! Hier, nous avons enlevés 4 petits panneaux Mc Do avec fleche qu'ils avaient suspendus sur un rond point sur la signalisation routiere. Nous les avons ramenés au bureau de la service réglementation commerciale de la Mairie, qui nous ont promis de les engueler (par courrier). excusez moi les fautes - je suis british. (20 ans ici). Pour le récord, je n'ai jamais vu un autre pays d'europe aussi salopé par la pub - entrées des villes spécialement. Notre 4 ème action à Montauban est fixée pour le samedi 25 fevrier. Il y a les gens localement (nous avons appris) qui veulent carrement les sciés ces panneaux - Pour notre part, nous continuons nos actions de récouvrement sans dégradation en pleine jour pour avoir le maximunm de publicité pour la cause.

Liste des municipalités qui ont refusé l'affichage urbain
Documentaire étudiant sur la résistance face à la publicité
Retourner les armes de l'adversaire contre lui-même
Petit guide pratique d'extermination de la publicité
Modèle propre pour la pub sur internet, projet étudiant
Eradiquer la pub encrivore sur vos billets SNCF à imprimer
Nouveau abris JCD
UTILISER LES SOURIRES D'ENFANT
Journée Sans Pub le 27 novembre
Liste des contacts antipubs dans votre région
A Dijon, la gastronomie s'affiche dans les rues ...
Audit participatif des panneaux publicitaires à Dijon
Pubs géantes : Milan invente le Dôme-sandwich
Boko Anana, le court anti-pub

Pub et Caca

19 mai: Le Publiphobe n°159 est disponible.

13 avril: "Hacked By Hackerking" à télécharger dans la catégorie Audios.

4 novembre: "pochoirs" à télécharger dans la catégorie Autocollants.

3 juin: "La Bulle économique" à télécharger dans la catégorie Vidéos.

19 janvier: 1 photo ajoutée dans Hacked By Erfan80.

9 mars: "La captation des désirs" à télécharger dans la catégorie Autocollants.

28 novembre: 1 photo ajoutée dans Hacked By Erfan80.

7 janvier: 1 photo ajoutée dans Hacked By Erfan80.

12 octobre: 1 photo ajoutée dans Hacked By Erfan80.

10 juin: Le Publiphobe n°114 est disponible.



   Contacter les admins
   Informations légales

   Le Publiphobe
   Sondages
   Citations antipubs
   Articles passés
   Chercher sur le site

   Flux RSS


Lien anti spammeurs

Site Sans Pub


Zone hors AGCS